La consultation

1. De manière générale

photo-5La consultation dure entre 45 minutes et 1 heure. N’hésitez pas à apporter vos examens complémentaires lors de la consultation. Nous vous demandons de vous mettre en sous-vêtements à partir de l’examen clinique ; en effet, l’examen ostéopathique cherche à mettre en évidence et en lien les restrictions de mobilité sur l’ensemble du corps. Un motif de consultation en rapport avec une cervicalgie nous obligera tout de même à évaluer la mobilité du bassin et des membres inférieurs. Veillez donc à venir avec des sous-vêtements adaptés.

 2. Interrogatoire

Le premier temps de la consultation est l’interrogatoire. Son intérêt est d’abord de connaître le motif de consultation.

L’interrogatoire va également permettre de commencer à vous connaître et de comprendre votre plainte à travers votre état de santé et votre histoire.
Il ne faut pas hésiter à répondre précisément aux questions lors de l’interrogatoire même si elle ne vous semble pas en rapport avec votre problème.

3. Examen Clinique

IMG_0305L’examen clinique permet d’abord de mettre en évidence les structures anatomiques en souffrance. Ensuite, si vous consultez en première intention, il faudra impérativement effectué les tests écartant une pathologie contre-indiquant une prise en charge ostéopathique, vous serez ainsi réorienté vers votre médecin traitant le cas échéant.

4. Examen ostéopathique

L’objectif de l’examen ostéopathique est de comprendre votre problématique à travers votre organisation posturale. Les tests vont concerner l’ensemble du corps à la recherche de restrictions de mobilité tissulaire. Ils vont s’intéresser à la sphère crânienne, viscérale et ostéo-articulaire. Le but est de mettre en place un schéma lésionnel, c’est à dire de tenter de comprendre les interactions entre les zones de pertes de mobilité et ainsi d’établir une hiérarchie entre elles en vue du traitement ostéopathique.
Au terme de cet examen, la chronologie du traitement et les techniques employées seront définies. Ces choix ne sont cependant pas figés et peuvent évoluer au cours de la consultation.

5. Le traitement ostéopathique


IMG_0346

Le traitement ostéopathique vise à restaurer les restrictions de mobilité tissulaire retrouver lors du bilan. Les techniques utilisées seront choisies en fonction du patient, son âge, son état de santé général. Elles seront crâniennes, articulaires, musculaires, viscérales ou encore fasciales,…
Une consultation associera tous les types de techniques afin de redonner de la mobilité localement et de réintégrer ce gain de mobilité dans l’organisation posturale du patient.
La prise en charge se déroule en général sur 2 à 3 séances espacées de quelques semaines. L’objectif premier sera de lever les restrictions de mobilité en rapport direct avec le motif de consultation. Durant les rendez-vous suivants, le second objectif visera à aider le corps à trouver un équilibre afin de prévenir la réapparition de la symptomatologie.